Le plaisir et l’éducation à la sexualité

Quelle est la raison pour laquelle on choisit de s’engager dans une relation sensuelle, sexuelle ou érotique avec une (des) autre(s) personne(s)?

Dans la grande majorité des cas, la réponse est: parce que c’est le fun. Parce qu’on éprouve du désir, parce qu’on est la recherche d’une gratification physique et émotionnelle, parce qu’on veut partager une intimité et une proximité avec un autre être humain. C’est une expérience universelle, quels que soit notre âge, notre identité, nos attirances.

Pourtant, le désir et le plaisir sont les grands absents des contenus des programmes d’éducation à la sexualité. Soit on n’en parle pas, et on se contente d’une description clinique et médicale de la sexualité, soit on en parle comme d’un risque : si on laisse le désir prendre le dessus, on risque poser des actes qu’on va regretter/ qui sont « risqués ».

Cette absence du désir dans l’éducation à la sexualité a des conséquences négatives réelles: renforcement des stéréotypes sexuels genrés, invisibilisation des sexualités non reproductives, non-deconstruction des stéréotypes de classe/race en lien avec la sexualité etc.

Mais elle a aussi un impact sur la capacité au consentement. Comment peut-on apprendre à faire des choix si on ne parle pas des options et des possibles? Le consentement, ce n’est pas seulement apprendre à dire NON, c’est aussi apprendre à dire OUI, à exprimer ses désirs, à négocier ses pratiques et ses limites.

En tant qu’intervenant.e.s en éducation à la sexualité, nous avons la responsabilité de nous outiller pour aborder la sexualité dans toute sa complexité avec nos publics, afin de leur fournir les éléments nécessaires pour faire les meilleurs choix possibles, dans le contexte qui est le leur.Intégrer le clitoris dans les contextes d’éducation à la sexualité permet d’aborder les notions de désir, de plaisir et de satisfaction.

Recevez des informations et des outils en lien avec l’éducation à la sexualité une fois par mois en vous abonnant à l’infolettre de SEX-ED +.

Ressources complémentaires: