Consentement

Des outils d’éduc-sex adaptés aux personnes qui ont un handicap visuel

« Les gens ont tendance à penser que les personnes qui vivent avec des handicaps physiques sont asexuelles, comme des enfants et n’ont pas besoin d’éducation à la sexualité. » (Murphy &Young, 2005) Loin de cette conception capacitiste (validiste), les recherches montrent que ceux et celles qui ont un handicap visuel ont le même taux d’activité sexuelle que les personnes voyantes, même si l’initiation des relations est un peu plus tardive en moyenne (ce qui s’expliquerait par un isolement social accru). Ces personnes sont aussi plus à risque de vivre une agression

Les mains dans la vulve. Article du Dr Kpote avec un caméo de SEX-ED +

Cet article est paru dans le magazine Causette de janvier 2020. Il a par la suite été publié sur le blogue du Dr Kpote, Monsieur sexuel. Forcément quand j’ai reçu l’invitation d’une médiathèque dans le Rhône pour une soirée d’échanges sur la sexualité et les ados, en pleine semaine de promo du Beaujolais Nouveau, j’ai présumé que ma petite virée au pays de Guignol aurait peut-être un goût de banane. D’ailleurs, j’ai eu une pensée pour cette scène de Sex Education où Eric se mue en prof de fellation pour

SEX-ED + : questions fréquemment posées

Quel est le lien entre consentement et organes génitaux?   Souvent, les gens nous demandent quel est le lien entre le consentement et les organes génitaux qu’on fabrique. Si vous nous lancez là-dessus, on pourrait y passer des heures, mais on va essayer de faire ça bref : À la base du consentement, il y a la communication. Or, pour communiquer, toutes les personnes impliquées doivent avoir des connaissances et un vocabulaire communs. Connaitre le nom des choses (les parties du corps, les sensations, les pratiques sexuelles…), être en mesure

Le plaisir et l’éducation à la sexualité

Quelle est la raison pour laquelle on choisit de s’engager dans une relation sensuelle, sexuelle ou érotique avec une (des) autre(s) personne(s)? Dans la grande majorité des cas, la réponse est: parce que c’est le fun. Parce qu’on éprouve du désir, parce qu’on est la recherche d’une gratification physique et émotionnelle, parce qu’on veut partager une intimité et une proximité avec un autre être humain. C’est une expérience universelle, quels que soit notre âge, notre identité, nos attirances. Pourtant, le désir et le plaisir sont les grands absents des contenus

Une éducation à la sexualité positive, inclusive et émancipatrice- Rapport de recherche

Rapport de recherche lancement UQAM

Depuis 4 ans, on collabore à cette recherche en partenariat avec l’UQAM (Université du Québec à Montréal) et la FQPN (Fédération du Québec pour le planning des naissances) dont le contenu a définitivement contribué aux assises théoriques du projet SEX-ED +. On vous partage le communiqué de presse, le lien vers la recherche et la vidéo du lancement. Communiqué de presse: Montréal, le 27 septembre 2018 – Alors que les écoles primaires et secondaires du Québec doivent implanter le nouveau curriculum d’éducation à la sexualité, une étude menée par des